Notre Patrimoine Méditerranéen

Les Ports d'Antibes,  nos traditions.


Toutes les activités liées à la mer, qu’elles soient de production ou touristique, s’exercent sur notre commune et cohabitent:

la pêche traditionnelle
33 patrons pêcheurs, exerçant leur activité sur nos côtes, sont présents aux Port Vauban, de la Salis et au Crouton. Leurs filets remontent de nombreuses espèces, qui vont de la poutine aux poissons de roche, en passant par le congre jusqu’au thon blanc ou rouge.

l’aquaculture
2 fermes aquacoles, implantées à proximité du port du Crouton, produisent du loup et de la daurade. Ces producteurs se sont engagés dans une démarche de qualité.

la plaisance
4 ports de plaisance et un port abri sont implantés sur nos côtes. Ils permettent d’accueillir tous types de bateaux de plaisance, du plus grand (150m ) au plus traditionnel tel que le pointu:
- le Port Vauban (1 600 anneaux),
- le Port de la Salis (220 anneaux),
- le Port du Croûton (411 anneaux),                  
- le Port Gallice (524 anneaux),
- l’Anse abri de l’Olivette (45 anneaux). 

​Retrouvez a travers un diaporama, notre collection de cartes postales anciennes

Les Ports d'Antibes

*-------------------------

Les hydravions et la base d’Antibes


Une page de l’histoire antiboise 

Elisabeth & Claude Antonini Basset - Terrusse

 
      Les hydravions ont une histoire aussi passionnante que méconnue du grand public. Qui, sauf parmi les plus âgés, se souvient des grandes infrastructures construites et animées pour l’hydraviation ? Les Landais se rappellent les usines Latécoère et l’hydrobase de Biscarosse, et quelques rares Bordelais ont en mémoire le projet grandiose de base mixte aéroport/hydrobase au nord de Bordeaux. Tombé dans l’oubli depuis la Seconde Guerre mondiale, le développement de l’hydraviation est périodiquement remis au goût du jour par certains visionnaires.
Parmi les installations d’hydraviation développées avant-guerre, la base installée sur le port d’Antibes fut créée en 1920. Base navale de la Marine nationale, elle fut transformée en base aérienne marchande sur décision du Service de la Navigation Aérienne. La base fut alors modernisée et équipée d’un système performant de TSF et de radionavigation. Albert Terrusse, un ancien opérateur de TSF de la Marine nationale, fut embauché dans le personnel radio de la base et devint le dernier commandant de cette hydrobase.
Elisabeth et Claude Antonini Basset-Terrusse, petits-enfants d’Albert Terrusse, proposent ici un historique de la base d’hydravions d’Antibes, largement basé sur les notes et les souvenirs de leur aïeul. S’articulant en deux parties, cet ouvrage nous propose un survol de l’histoire des hydravions, suivi d’un chapitre traitant plus directement de la base d’Antibes, son aménagement, son activité et les différents évènements dont elle fut le théâtre. D’une lecture agréable et judicieusement illustré, ce livre est un élément intéressant de la mémoire d’Antibes, mais surtout d’une époque ou l’hydraviation occupait une place non négligeable dans le développement de l’aéronautique.
T. Larribau

Le diaporama


       



        Quand les parents disparaissent, les enfants découvrent parfois dans leurs affaires des documents dont ils ne soupçonnaient pas l’existence et dont l’intérêt leur apparaît soudain avec évidence. Ils sont conduits à une exploration d’un passé mal connu et ils éprouvent alors le besoin de faire connaître aux autres ce qu’ils ont découvert. C’est à peu près ce qui est arrivé aux auteurs concernant Albert Terrusse et l’hydrobase d’Antibes. 





*----------------------------

Les Pointus

            Le pointu est une petite barque de travail pointue des deux bouts, pas cher à construire, ne nécessitant pas de longue portée de bois (nous n'avons pas réellement de forêt par ici en Méditerranée, nous y reviendrons), sans quille, on peut le tirer sur la plage le soir, il n'a donc pas besoin de port. Il est sûr, pratique, à taille humaine : un homme, un bateau....

           

Plus...

La Pêche

         Pline cite Antipolis comme l'un des lieux de production de saumures réputés de l'Empire. Scombros et Mauretania Baeticaeque etiam Carteia ex oceano intrantes capiunt, ad nihil aliud utiles. Laudantur et Clazomenae garo Pompeique et Leptis, sicut muria Antipolis ac Thurii, iam vero et Dalmatia. (On pêche les maquereaux uniquement pour la fabrication du garum lorsqu'ils arrivent du large en Maurétanie et à Cardeia de Bétique [Gadès]. 

Plus...

La Voile Latine


               La voile latine peut-être dérivée de la voile triangulaire austronésienne, et a pu arriver dans l'océan Indien avec les Austronésiens qui ont peuplé Madagascar. De là, elle aurait été introduite via la route byzantine de l'encens, des épices et des pierres précieuses en Égypte et en Méditerranée​, sans doute vers 200 de notre ère.

​​​​Plus...


Les Charpentiers

       La pose de la quille, puis de l’étrave, de l’étambot, des membrures… permettent au bateau de prendre corps. Choix des bois, réalisation des gabarits, façonnage, assemblage et calfatage sont la spécialité du charpentier de marine dont les activités enrichissent et préservent le patrimoine maritime.

Plus...

Nos traditions


Joutes provencales lors de la Fêtes des Pêcheurs et des Gens de Mer,

Plus...

On recherche......




        Comme beaucoup, vous avez surement dans vos tiroirs des photos anciennes, des documents d'époque retraçant l'histoire des Ports  et des petits chantiers de construction naval de la commune
        Aidez nous à augmenter nos archives patrimoniales afin de les présenter au public lors des manifestations (Voiles d'Antibes, journées du Patrimoine et autres...)



*-------------------------.